Alt-F4 #6 - Gluant violet

Écrit par arrow in my gluteus maximus, stringweasel, psihius, édité par Therenas, nicgarner, traduit par Firerazer,Bev, Dovahtroll le 25-09-2020

Sommaire

Bonjour et bienvenue dans la 6ème édition du blog communautaire appelé Alt-F4 ! Cette semaine, vous allez pouvoir lire un article sur une folie qui est le moteur raycast de arrow in my gluteus maximus fait sans mods, tandis que stringweasel nous donne une leçon d’histoire sur comment les déchiqueteurs prenaient part à la production de packs de science, pour finir sur la recommandation de psihius concernant une présentation de Factorio qui vaut le coup d’œil tant pour les débutants que pour les vétérans.

Facto-RayO v2.0 arrow in my gluteus maximus

Il y a presque un an et demi, j’ai sorti un moteur raycast pour la communauté de Factorio. Mais cela n’a pas vraiment été à la hauteur de mes attentes qui m’avait poussées lors du début du projet et donc j’ai rapidement travaillé sur une amélioration.

Rapidement après avoir commencé le projet, j’ai dû mettre en pause le développement durant plusieurs mois pour des raisons personnelles, comme finir mon master par exemple. Après quelques mois de pause, j’ai commencé à publier les avancées de mon projet sur mon deuxième compte YouTube.

La première chose sur laquelle j’ai travaillé était un nouvel écran ainsi que son amélioration. Utiliser seulement les lampes existantes était trop limitant, donc j’ai fini par faire un affichage fait avec des convoyeurs. Puis, j’ai implémenté une manière de créer une échelle de textures. Une table de correspondance a fait l’affaire. L’échelle des textures est dépendante de la vitesse d’itération des pixels de la table. Tous les 3 ticks, 256 correspondances sont faites pour trouver la prochaine ligne de pixels à afficher. Après ça, tous les autres composants ont aussi eu droit à une amélioration.

Tout cela a permis un design beaucoup plus compact, plus de fidélité d’image, et le plus important, est plus facile à agrandir dans le futur. Voici plus de détails concernant cette nouvelle version dans ma vidéo YouTube :

P’tit clin d’œil : cette vidéo, et beaucoup d’autres moins récentes, sont entièrement enregistrées via des captures d’écran en jeu ! Cela représente plus de 12 000 captures d’environ 20 Mo chacune. (La plus grosse étant de 77 Mo.)

Cette méthode d’enregistrement à quelques avantages :

  • Cela me permet d’enregistrer à de meilleures résolutions (plus que mon propre écran) et les captures en jeu ont même l’anticrénelage.
  • L’enregistrement reste fluide qu’importe le nombre d’UPS de Factorio, comme l’enregistrement fait “automatiquement” les accélérations et les ralentissements pour la correspondance.
  • Je peux faire autre chose sur mon ordinateur durant l’enregistrement, comme par exemple corriger des bugs dans le moteur raycast durant son fonctionnement. Si vous avez remarqué que durant la démonstration toutes les couleurs sont affichées mais pas pour la même durée, c’était tout simplement moi qui changeait le temps d’affichage durant la démo.
  • Cela me permet aussi d’arrêter et de recommencer l’enregistrement facilement.

Pour ceux qui souhaitent télécharger la carte et regarder ce qui se passe réellement en jeu, vous pouvez le faire ici.

Nauvis Archives : Tout ce chemin parcouru stringweasel

Les joueurs connaissent et aiment Factorio pour sa simple, mais profonde, mécanique de jeu et son air implacable de dépendance à vie à ce jeu. Cependant, Factorio n’a pas toujours été cette incroyable machine bien huilée : il aura fallu des années de travail acharné, de dévouement et de communication de la part des développeurs pour livrer ce joyau au monde entier.

Mon souhait est de documenter quelques moments de cette épopée que ce jeu a crée tout au long de ces années pour montrer aux nouveaux joueurs le dévouement qui a été requis pour créer un jeu tel que celui-ci, et de chatouiller la fibre nostalgique des vétérans parmi nous.

Il y a de nombreux points que je souhaiterais vous faire visiter, comme l’ancien système de priorité des répartiteurs, les convoyeurs souterrains courts, la perte de compression dans les angles des convoyeurs, et bien d’autres encore ! Je pourrais en parler pendant des heures. Mais pour ce premier article, il y a une chose qui a toujours été saillante pour moi durant mes six années d’expérience de Factorio.

Les Artéfacts Alien : Une technologie primitive

Je crois que quelque chose dont les gens se souviennent avec tendresse, mais ne voudraient jamais voir revenir, sont les artéfacts alien. Les plus anciens d’entre nous les appelaient les orbes violettes. Se rappeler de ses artéfacts vous fait sourire et vous rend nostalgiques, mais quand vous fermez les yeux, vous êtes également heureux de ne plus jamais à avoir à revivre cette expérience.

Avant la Révolution Scientifique™ de la version 0.15, il n’y avait que quatre packs de science. Les trois premières, Rouge, Verte et Bleue étaient déjà proches de ce que nous connaissons de nos jours, mais la Science Violette était appelée Science Alien. Ces potions infâmes étaient fabriquées à partir des artéfacts aliens, qui étaient obtenus en détruisant les bases des déchiqueteurs.

Les étapes de production de la science alien : Tuer des déchiqueteurs, assembler les potions

De manière intéressante, dans les versions plus anciennes du jeu, ces artéfacts étaient légèrement différents : vous pouvez les reconnaitre comme étant le label des développeurs sur /r/factorio. Certains disaient que cet artéfact leur était familier. D’autres disaient qu’il était issu d’un autre univers. D’autres enfin disaient qu’il leur semblait… vivant.

L'ancien visuel des artéfacts aliens

Cela voulait dire que tout le monde avait de grandes chaines de production pour les trois packs de science, et un peu à l’écart, une (habituellement unique) machine d’assemblage qui transformait tranquillement les restes d’aliens en science. La plupart des gens aimaient tuer la population autochtone de Nauvis pour placer un nouvel avant-poste après un gisement de fer, ce qui veut typiquement dire qu’il y avait suffisamment de ces restes visqueux aux alentours. Cependant, quand vous deviez urgemment débloquer la prochaine technologie, et que vous étiez joyeusement empêtrés dans votre raffinerie, et que vous arriviez à court de science violette. C’est à ce moment-là que vous réalisiez qu’il n’y a aucun moyen de l’automatiser ! Et donc qu’à chaque fois que vous souhaitiez avancer dans l’arbre technologique, vous devriez aller hors de vos murs faire couler le sang.

Jours après jours, nuits après nuits, vous traquiez et acheviez déchiqueteurs après déchiqueteurs, détruisant leurs maisons et récupérant leurs restes, tout cela pour un peu de progrès scientifique. Vous répandiez le poison et lanciez à tout va des capsules de robots destructeurs pour chaque vague ennemie vous chargeant (tout en laissant à bonne distance quelques tourelles lasers en dernier recours). Cela devenait une bataille sans répit et sans fin, mais vous deviez avancer coûte que coûte car votre usine devait grandir. Vous commenciez à être désolé d’infliger ceci à ces déchiqueteurs, mais une coexistence n’était pas possible. La seule façon de progresser était de détruire activement tout ce qu’ils avaient aimé et chéri un jour.

Puis, /u/theLV2 nous a honoré avec cette œuvre qui raisonne dans tous nos cœurs. Une pensée si dure et si tendre qu’elle continue encore de me tenir éveillé la nuit.

Hommage à l'Orbe Violette

La meilleure critique de Factorio que j’ai vue à ce jour ! psihius

Alors que je naviguais dans les profondeurs de YouTube, je suis tombé sur une critique toute fraiche à propos de Factorio, par MandaloreGaming. Étant une personne curieuse, j’ai décidé de voir ce que cette personne avait à dire à propos du jeu. De temps en temps, vous tombez sur quelque chose de spécial, et c’est à coup sûr le cas ici. Tout ce que je peux vous dire, a priori, c’est que c’est la confession d’un pur accro à Factorio ; les références subtiles sont fortes et il y a de nombreuses citations à retenir. Bonne vision !

P.S. Les commentaires de cette vidéo sont mythiques.

Contribution

Comme toujours, nous attendons vos contributions pour les Alt-F4, que cela soit par la soumission d’un article ou en aidant pour les traductions. Si vous avez quelque chose d’intéressant en tête que vous souhaitez partager avec la communauté, vous êtes donc au bon endroit. Si vous n’êtes pas surs, nous serons heureux de vous aider en discutant structure, contenu et idées. Nous allons avoir des petits évènements spéciaux d’ici peu, donc si vous voulez vous impliquer dedans, rejoignez le Discord pour ne pas les rater !